Rechercher

L' Ecololingua - Texte de Michèle FONTE


Plus de phrase sans lui, il est devenu incontournable

Comme un virus il se propage, se multiplie, s'immisce, s'invite dans toutes les conversations des amis, des enfants, des médias, tout le monde est touché, c’ est devenu un automatisme.

Avec lui on oppose, on affirme

Il est présent à l'imparfait, au passé, au futur

Mais pour qui se prend t-il ?

Il frappe sans prévenir, il vous heurte, vous percute, vous télescope

A chaque fois qu'il est prononcé, j'ai l'impression de recevoir une tape sur la tête

Quel toupet, quel aplomb, l'effronté!

Mais pour qui se prend-t-il ?

Je veux parler de « du coup »

Je n'en peux plus, je suis terrorisée à l'idée de converser avec quelqu'un et baisse la tête en attendant un « du coup »

Je n'écoute plus, je les compte et ça me fatigue

Il m'obsède, m'énerve, je n'entends plus que lui

L'overdose me gagne !

Nouveau tic de langage apparu d'abord secrètement en 2017, il s'est propagé à grande vitesse, un dévastateur invasif du moment. Avec « du coup » on en fait des économies de langage ! Inconsciemment nous l'avons contracté sans nous en apercevoir. Si cela continue il va bientôt toucher le chant des oiseaux.

L'autre jour j'ai entendu un ramier caraducoup et puis plus rien.

L'autre jour, je me suis surprise « du ... » oups, zut, diantre moi aussi

La pollution du langage est la mieux partagée.

Ça ne peut plus durer.

Les amoureux des locutions verbiales se mobilisent.

Le grand réparateur des tics de langage est né : l'Ecololingua. Son objectif tuer le « du coup » dans l'oeuf.

J'adhère illico presto.

Je dois débusquer le « du coup » avant qu'il ne soit dit.

Moi Ecololingua j'écoute, fais le guet et au moment où je perçois une tentative de d.c... je fais diversion en serrant avec bienveillance l'addictaducoup dans mes bras.

Ben que se passe-t-il, on se connaît ? dit l'addict, stoppé dans son élan.

Non, mais vous avez tellement reçu « du coup » depuis des années qu'il fallait agir. Il est nécessaire que je vous câline pour évacuer le nombre impressionnant de « du coup » stocké dans votre mémoire ainsi que tous ceux que vous avez lancés à la tête de nombreuses personnes.

C'est vrai que depuis quelques temps, il avait remarqué qu'à chaque fois qu'il le disait, ses interlocuteurs bougeaient la tête d'avant en arrière comme un puching ball, ce qui l'agaçait énormément.

Cette chaleureuse accolade émeut l'addictaducoup qui du coup se jura de ne plus employer.

La multiplication des Ecololinguas fût stupéfiante et tout cela par surprise.

Ils se rassemblaient par ville, village, quartier, hameau et lors de ces manifestations et seulement à ces moments là ils hurlaient leur mot d'ordre

Coup de boule à « du coup » !

Mais restons vigilants « du coup » est un mutant, en quelques jours il est devenu « pour le coup »

et ce n'est pas fini !

Michèle Fonte

10 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now