Rechercher

MEHAREE - Poème de Viviane BIASIOLO

Mis à jour : avr. 25




C’est quelque chose

- nuage -

Ce n’est rien

Poussière soulevée par le vent

halo tremblant sur un océan de sable

silhouettes ondulantes et bleues

cailloux bleus du désert

nuage de jasmin et de myrrhe

escorte la lente caravane

chargée des épices, du mil,

des guerbas asséchées sur les flancs des chameaux

qui balancent

nuage qui exude les parfums capiteux du dernier ksar

où hommes et bêtes ont bu l’eau saumâtre

il y a dix nuits étoilées

nuage bientôt parfumé des fleurs de l’acacia

Fuis le mur de poussière

le vent d’orage

les montagnes gréseuses

laisse au lion son royaume

fuis la beauté mortelle de la noire panthère

viens mon homme bleu

prince du désert

arrête ta lente caravane à l’ombre fraîche de la falaise

mets les chameaux au pâturage

sous les hauts palmiers enfin assis

au bord de l’aiguade

eau tranquille de la mare

minuscules cascades tapissées de frêles capillaires,

cantique des cigales sur le sable mouillé

leurs petites boules soyeuses de velours écarlate

ôte tes vêtements à l’odeur de cédrat

offre-moi ta fraîcheur

volée à l’oasis

à nos bouches rassasiées de dattes succulentes

au banquet ce soir des caravaniers

nos baisers goulus de ramiers bleus

sous le ciel étoilé l’euphorbe indifférente

mouillée de rosée à l’aube renaissante

en pleurs

à l’horizon de sable

le halo bleu d’une méharée s’éloigne

ce n’est rien

- un mirage -

23 avril 2020

Viviane Biasiolo

Villeneuve-sur-lot

18 vues1 commentaire
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now